La ruche-paille fait « peau neuve »

Afin d’isoler la ruche en paille des intempéries, nous avons repris la vieille technique du torchis (sans chaux pour ne pas déranger les abeilles).

Le temps un peu froid ne permet pas d’ouvrir les ruches, nous en avons profité pour mettre les mains dans la terre!

torchis de la ruche-paille avril 2017

La ruche, une fois sèche, sera un excellent abri pour une nouvelle colonie!

23 avril :

le séchage débute bien grâce au temps clément.
La planche d’envol peut enfin apparaître.

Encore un peu de patience avant de pouvoir accueillir un essaim!

Laisser un commentaire

2 commentaires

  1. Brice dit :

    Si les gens ont de vieux paniers en osier, peuvent-ils vous les apporter pour transformation en ruche-paille ?

%d blogueurs aiment cette page :