les néonicotinoides tuent la biodiversité

Cela fait longtemps que les apiculteurs le disent. Pendant ce temps , l’agrochimie finance des études afin de voir si c’est « vraiment vrai »

7 Juin 2018 : Fin de partie   232 scientifiques du monde entier, faisant partie des plus grands spécialistes de la biodiversité publient dans Science .

Interview de Jean Marc Bonmatin – spécialiste des neurotoxiques au CNRS –

nous avons un devoir d’alerte contre ces neurotoxiques systémiques qui contaminent l’environnement et ont un impact  inacceptable sur les abeilles et les invertébrés terrestres.

ces toxiques ont été commercialisés dans le milieu des années 90 en préventif c’est à dire qu’on les épand sans savoir s’il va y avoir des ravageurs ou pas.
on déverse aujourd’hui en France  à peu près 20 000 tonnes de ces toxiques qui sont actifs au nanogramme
( 1 tonne = 1 000 000 000 000 000 nanogramme, oui, vous avez bien lu !!! )
cela fait une quantité phénoménale pour tuer la vie sur la planète et c’est exactement ce qui se passe

la pollution environnementale qui finit dans nos assiettes et dans nos verres a des conséquences graves sur la santé humaine….

« nous avons étudié l’utilité de ces produits utilisés en préventif :
Dans la grande majorité des cas ils ne servent à rien et, de plus le bénéfice pour le monde Agricole n’est pas là , ces insecticides coutent très cher et lorsque l’on s’en passe en les remplaçant par des techniques alternatives, les cultures prennent de la valeur.

8 minutes édifiantes à écouter ….

 

 

Une superbe journée Nature au Jardin des Sciences

Comme chaque année, Nous étions présents à la fête de la nature et de la biodiversité

Installé en fin de matinée par les plus courageux, notre stand n’a pas désempli !

voici d’ailleurs le commentaire « à chaud » d’un de nos adhérents venu prêter main forte à Christine et JP :

 

A chaque fois que je suis venu tenir le stand dans l’après-midi (au moins 4 ou 5 fois), j’avais un curieux, souvent un enfant puis dans les quelques secondes qui suivaient, c’était comme des abeilles sur du miel : une véritable foule attroupée. Les gens étaient attirés, bien sûr, par tout ce qui tourne autour du miel mais aussi beaucoup par la société très organisée des abeilles et un très grand nombre par le côté environnemental

 

 

A 11h00  tous les adhérents inscrits étaient présents  pour installer le stand près  de la roseraie.
Bel emplacement permettant d accèder au rucher ou les passants intéressés étaient dirigés et accompagnés

Une grande partie des  6000 visiteurs sont venus nous rendre visite pour la plus grande joie et intérêt des petits et des grands

Ce succès ne fait que confirmer l’intérêt du public pour tous les sujets liés à l’environnement et à la biodiversité.     Merci encore a tous ceux qui vinrent tenir le stand

Pour finir : voici de drôles d’insectes venus faire peur aux passants :

 

 

Récupération d’essaim SPORTIVE en ce mardi 15 mai !

12h01. Pile à l’heure de l’apéro, des abeilles ont eu la bonne idée de venir s’installer en haut d’un arbre sur la promenade du ruisseau.

Maurice qui ne rate rien de ce qui se passe dans son quartier alerte le groupe essaim.
12h10, tout le monde est prévenu que les abeilles sont à 7 mètres de haut, impossible de poser une échelle et impossible de grimper dans ces arbres souples.

Se rappelant qu’impossible n’est pas français, Maurice décide de ne pas déjeuner et part à la recherche de longues barres en fibre de verre + un seau « nanard » monté sur son manche téléscopique.

Bientôt rejoint par Francis, Anne Laure et Philippe,  les voici qui décident de faire du sport au bord de l’eau
récit en images …

Continuer la lecture →

Les abeilles sont de retour au Jardin des Sciences

Elles étaient attendues depuis longtemps par les nombreux promeneurs !
Nous avons choisi ce vendredi pour commencer à repeupler le rucher car plusieurs conditions étaient réunies :
– Beau temps
– Excellente forme des ruches dans notre élevage surveillé au quotidien par la CMT.
– La maintenance des buis ayant entrainé la fameuse fermeture de ce mardi est terminée .

 

Alors GO !

 

Voici la ruche en pleine forme chargée dans le coffre de la voiture.
Un enfumoir, un peu de foin et de l’eau suffiront pour cette expédition.

Parcours de quelques km, et arrivée au Jardin des sciences sans encombre.

 

20 minutes plus tard, voici les habitantes définitivement installées.
Quelques-unes sortent pour voir, cette colonie semble d’une douceur incroyable !

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

à bientôt …

JOYEUSES PAQUES et nouvelle Portes Ouvertes

Le temps froid du Samedi 31 mars 2018 n’a pas été propice pour accueillir les nouveaux adhérents dans les locaux de SAGE.
Nous avons décidé de reporter cette opération découverte de l’ Association, un samedi du mois de MAI.

Une équipe sur place a pu faire participer les enfants à faire des cadres de corps avec gaufrage et cire. Que du bonheur !

En attendant la nouvelle date de Portes Ouvertes, passez de joyeuses fêtes de Pâques

9/03 A.G. de la coopérative apicole du Jura

Notre association possédant des parts sociales de cette coopérative, nous avons participé à l’AG.

Nous en avons aussi profité pour se promener un peu dans la ville de Lons le Saunier réchauffée par un doux vent de printemps.

Plaisir de revoir les gens aux terrasses de cafés.

Plaisir aussi de partager avec vous cette peinture murale trouvée au fond d’une ruelle.

il y a plein d’endroits sympas et inattendus dans cette ville….

 

 

 

7/03 Initiation 2018 n° 5 : Les cadres

Après les séances d’initiation bien théoriques , voici le début de la PRATIQUE !

De nombreux participants pour cette séance sous forme d’ateliers :

  • Construire un cadre de corps, un cadre de hausse, ce n’est pas si simple !
  • Filer un cadre ( pourquoi vertical ? pourquoi horizontal ? Comment tendre facilement ? )
  • Cirer le cadre
  • Utiliser la burette, la roulette et autres outils inconnus
  • Préparer un cadre à jambages
  • etc …

L’atelier consacré au cirage des cadres à été très animé !

 

Apprentissage des gestes précis…

Tous les adhérents présents ont participé et, les piles de cadres prêts pour les nouvelles ruches 2018 ont rapidement été préparées …

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

Il a fallu plus de 20 ans !

En 1998, de nombreux apiculteurs ont commencé à dénoncer certains pesticides, selon eux responsables de la disparition des colonies d’abeilles.

Bien sûr les firmes agrochimiques ainsi que toute la filière qui trouve un intérêt (financier) ont organisé un large enfumage.
L’enfumage, on connait plutôt bien la technique !

Ce 28 février 2018, l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa), a confirmé le risque pour les abeilles posé par trois néonicotinoïdes actuellement soumis à des restrictions d’usage dans l’UE .

« Globalement le risque pour les trois types d’abeilles que nous avons étudiés est confirmé« , a expliqué Jose Tarazona, à la tête du département Pesticides de l’Efsa, dans un communiqué de l’agence

Dans tous les cas d’utilisation en extérieur de ces substances, au moins un des aspects évalués indique un « risque élevé » pour l’abeille.

20 ans que les abeilles meurent et, avec elles des milliers de pollinisateurs sauvages.
20 ans de contre-vérités sponsorisées par des géants de l’agrochimie et publiées un peu partout.

Lecteurs, ou étiez-vous il y a 20 ans ?
Rendez-vous compte de tout ce temps perdu et de tous les insectes détruits,
insectes pourtant utiles à la nature.

Et maintenant ? Va t-on encore attendre 20 ans avec les fameuses « autorisations d’utiliser les stocks ».

Ce 28 février 2018, nous ne crions pas victoire, nous pensons simplement au combat de tous ces anciens qui ont tiré la sonnette d’alarme en vain puis, qui ont vu pendant 20 ans des « sachants » venir sur les plateaux télé expliquer que les abeilles mourraient à cause des mauvaises pratiques apicoles, pas des pesticides !

20 ans que

en silence !

 

Participations AG GDSA & ARNCEA

SAGE a participé à 2 assemblées générales  d’organismes apicoles importants au niveau local et national :

 

– le 18/11/2017 au GDSA 21 à Vandenesse (21) : Groupement Départemental Sanitaire de Côte d’Or.

– les 21 et 22/11/2017 au colloque de l’ ARNECEA à Poitiers (86) : Association Nationale des Eleveurs de Reines et des Centres d’Elevages Apicoles.


Le GDSA a permis de rencontrer les apiculteurs locaux et
de comprendre l’importance sanitaire de la conduite des ruchers.
Le vote du bureau a intégré deux de nos membres.

Nous allons participer aux groupes de prévention sanitaire sur le varroa ou au réseau de vigilance sur le frelon asiatique.

Les journées ANERCEA ont permis de connaître le réseau APIMONDIA pour la défense de la génétique de nos abeilles, de rencontrer des techniques astucieuses d’élevage et de nous ouvrir à de nouveaux horizons.