Stand SAGE au Troc Graines des Bourroches.

Invités par l’association Les Jardins d’Eugène,
Sandrine, Francis, Patrick & Philippe se sont relayés pour tenir notre stand à l’occasion du Troc Graines 2019.
Christophe ainsi que plusieurs adhérents nous ont rendu visite

Cela nous a permis de rencontrer de nombreux jardiniers amateurs de nature préservée .
Parmi ces amateurs de vraie nature,  Gérard, un ancien de SAGE est venu nous parler de ses cultures, de ses abeilles et de ses projets nature, comme toujours

en bref, une belle journée, ainsi que de nouveaux adhérents et aussi , la découverte d’un esprit de partage.

ici, une des malles  apportées par l’association « La graine et le potager »
tout est finement classé. Vous pouvez venir prendre des sachets , il n’y a pas de prix , c’est du troc , donnez ce que vous voulez !

Un dimanche d’avril aux ruchers…

OUI, il y a un S à ruchers car ce dimanche,  Christelle, Maurice, Patrick, Philippe, Roland, et Xavier
avaient prévu de diviser les colonies les plus fortes.

Nous avons commencé par Marsannay la Côte et c’est Roland qui pilotait les opérations

Puis ce fut le tour de Xavier, lors de la visite à Fontaine d’Ouche sous le regard surpris du public.

Les enfants ont revêtu des tenues prêtées par notre association et assisté aux manipulations.
il va y avoir de belles histoires à raconter à l’école !

Au final, deux nouvelles colonies ont été créées ,
nous vous montrerons bientôt cela en détail car une mini vidéo à été tournée …

Amis lecteurs : venez partager notre passion des abeilles… Cliquez ici.

16/02 Les abeilles sont de sortie

Superbe temps en cette mi février, nous en avons profité pour rendre visite à nos abeilles.

Dans plusieurs ruchers, elles commencent à rentrer les premiers pollens. C’est le signe que l’élevage des jeunes à déjà repris.
Ici, quelques photos prises au rucher du ruisseau de la source, au rucher de Thorey-en-Plaine et aussi dans notre élevage.

Dans 2 ou 3 semaines, si le beau temps se maintient, nous ferons la visite de printemps.

Amis lecteurs : venez partager notre passion des abeilles… Cliquez ici.

un après midi étiquettes et bonne humeur !

Nous avons reçu la nouvelle dotation d’étiquettes pour les ruches de « Dijon métropole » alors,
en ce dimanche 27 janvier bien pluvieux, nous avons réuni une équipe « collage ».

Répartition des tâches car cette année il y a deux étiquettes différentes sur chaque pot.

Il y a du boulot, les mains s’activent en rythme.

Résultat :

L’équipe 100% féminine est fière du résultat.

Chez SAGE, on connait bien l’adage « après l’effort, le réconfort ».

Crêpes maison, cidre fermier, confitures bio et, surprise : d’excellentes préparations de nos amis FRUIMALIN.

 

Amis lecteurs : venez partager notre passion des abeilles… Cliquez ici.

J’ai du Glyphosate dans mes urines. Et Toi ?

Toutes les analyses réalisées à ce jour sont positives
quel que soit le mode de vie et l’alimentation des participants. 

 En ce samedi matin bien froid, plusieurs membres de l’association ont participé à cette opération organisée par le collectif Stop Glyphosate & Les Amis de la Terre Côte d’Or.

Il fallait venir à jeun alors, le bon pain local, les confitures maison et le jus de pomme fermier et bio, ont été appréciés !

Reportage de France3 au 19/20.

Une seconde session est prévue le 16 mars 2019. Venez Nombreux.
Contactez nous pour plus d’informations.

Le Collectif Glyphosate 21, regroupant des associations ( dont SAGE) et des membres individuels, a été créé le 28 novembre 2018.

Voir la Campagne nationale – http://www.campagneglyphosate.com

Nous vous proposons aussi ce lien :

le TROMBI des députés
OPPOSES A L’INTERDICTION DU GLYPHOSATE

Miel de coeur : Don de miel au Centre GFL LECLERC

Le miel est le cadeau que nous font les abeilles lorsque elles sont en bonne santé.  Alors, mercredi, tout comme en 20152016, 2017 nous avons offert 80 pots de miel aux patients du centre Georges François Leclerc.

Ce miel provient des ruches de Papy Jean Louis et de la caserne de Gendarmerie.

Demain, chacun des 80 patients aura le plaisir de trouver dans son plateau la douceur de ce cadeau :
un pot accompagné du document rédigé par le service Communication du CGFL.

1er octobre 2018 : carbenzazime, boscalide, linuron dans nos assiettes !

Pas plus tard que cette semaine, une étude de 60 millions de consommateurs sur des pesticides contenus dans les légumes surgelés, révèle la présence de carbenzazime dans les petits pois et les abricots, du boscalide dans les framboises et les haricots verts, du linuron dans les carottes,

Alors, vous me direz, mais que-sont-ce donc le carbenzazime, le boscalide et le linuron ? Et bien ce sont respectivement deux fongicides et un herbicide toxiques totalement interdits dans l’Union européenne depuis plusieurs années.


Je viens d’emprunter cette phrase à Sophia Aram, dans sa chronique du 1/10/2018.

Eh oui, lecteurs de ce site, pendant que nos abeilles meurent, pendant que la biodiversité s’éteint, pendant que 90 % de la population de Martinique et Guadeloupe sont contaminés par le Chlordécone, des « trafiquants industriels » peuvent utiliser ces produits interdits dans l’UE en toute impunité !

Pour quelques € de bénéfice en plus, ces produits interdits se retrouvent dans notre assiette.

Quelques lanceurs d’alertes crient un peu et nos décideurs tournent la tête…
(les chiens aboient, la caravane passe c’est ça ?)

Miel: peut-on se fier aux étiquettes ?

Sur France 2, le JT de 13 Heures du jeudi 12 juillet 2018.
Le passage concernant l’étiquetage court de 28’32 à 32’00, discussion annexe jusqu’à 33’30.
https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-jeudi-12-juillet-2018_2835713.html
Concerne l’étiquetage qui va être mis en place sur les pots de miel. Les pays de provenance devront être spécifiés s’il y a plusieurs pays d’origine pour un même miel, par ordre et en premier le pays d’où est issu principalement le miel et les autres pays après sur la même étiquette, c’est là que l’on voit que pour un même pot il y a des mélanges de plusieurs pays….
Et à la fin du reportage le commentateur interroge un journaliste qui dit des choses intéressantes sur : Loi agriculture et alimentation de Macron revue à la baisse.

Le Canard enchaîné du 13 juin 2018 sur la mortalité apicole

Le Canard enchaîné N° 5094, 13 juin 2018, page 8, Bzz, bzz, couic !

Bzz, bzz, couic !
LES ABEILLES n’aiment pas l’hiver. Rien à butiner. Fait pas chaud. Faut vivre au ralenti. D’ordinaire, les ruches voient 5 % d’entre elles passer l’arme à gauche. Mais, cet hiver, disent les apiculteurs, ce chiffre est monté à 30 %. Un massacre. Dans certaines régions, le taux grimpe jusqu’à 80 %.
Les responsables sont connus : les néonicotinoïdes, ces pesticides redoutablement efficaces, mis sur le marché au début des années 90 et aussitôt dénoncés par les apiculteurs (et qui ne seront interdits en France qu’à partir de septembre avec des dérogations possibles jusqu’à 2020). Coupables aussi, les autres molécules chimiques dont l’agro-industrie arrose massivement les champs.
La France, premier consommateur de pesticides d’Europe, produit trois fois moins de miel qu’il y a vingt ans (10 000 tonnes). Et en consomme quatre fois plus. Certes, principalement du faux miel, bourré de sucre et fabriqué en Chine, et qui n’a aucun goût.
Mais, au moins, il ne coûte pas cher !