Congrès National de l’Apiculture

Evénement annuel  incontournable

2016-11-congres2

Maurice s’est rendu dans le Puy de Dôme afin de représenter SAGE.

Il nous a rapporté  un étrange plancher de ruche fait de tubes, des cadres sans bords, tout plein d’échantillons , beaucoup de documentations, plein d’adresses et de contacts ainsi qu’une tonne d’idées pour améliorer la santé des abeilles

2016-11-congres

Voici, pour finir, le communiqué de presse     UNAF    et Syndicat des apiculteurs du puy de Dôme

2016-11-congres-c

Le 21ème Congrès National de l’Apiculture Française, organisé par l’Union Nationale de l’Apiculture Française et le Syndicat des Apiculteurs du Puy-de-Dôme, qui s’est déroulé à Clermont-Ferrand, jusqu’au dimanche 30 octobre, vient de fermer ses portes sur un formidable succès.

7 000 à 8 000 participants dont une cinquantaine d’intervenants, scientifiques français et internationaux, ont partagé leurs préoccupations, des innovations et les dernières études scientifiques permettant d’apporter des réponses concrètes aux problématiques majeures de la filière apicole.

Des délégations d’apiculteurs venues de toutes les régions de France métropolitaine et d’Outre-mer (Apiculteurs de La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique), mais aussi d’Europe ont suivi avec attention les nombreuses conférences et tables-rondes proposées pendant ces 4 jours. Amphithéâtre comble et conférence parfois reconduite pour des participants passionnés, ce 21ème congrès a été une belle victoire pour l’avenir de l’apiculture !

Parmi les thèmes les plus suivis : ▪ les différents impacts des pesticides sur les abeilles ▪ le rôle de la pollinisation dans l’amélioration des rendements agricoles ▪ L’état de santé des colonies et des reines ▪ Nouveaux OGM, quel impact sur les abeilles ? ▪ Le marché national et international du miel ▪ le Frelon Vespa velutina : comment organiser la lutte ▪ Devenir apiculteur professionnel aujourd’hui ▪ Apithérapie : l’utilisation des produits de la ruche en médecine.

Une inauguration marquante

L’inauguration du congrès s’est faite en présence de Madame Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. La ministre plusieurs fois ovationnée par les apiculteurs a annoncé, notamment, devant un amphithéâtre comble :

. Qu’elle avait demandé à l’Union Européenne l’extension de l’interdiction des néonicotinoïdes à l’ensemble du territoire européen.

. Le vote prochain d’un décret au Conseil d’Etat autorisant les Préfets à organiser la destruction des nids de frelon asiatique sur leur territoire.

. Un crédit de 10 millions d’euros pour le financement d’alternatives aux néonicotinoïdes.

. La possibilité de mise en place de ruchers Abeille, sentinelle de l’environnement® (programme national de l’UNAF), dans le cadre des conventions des Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte.

Pour Gilles Lanio, Président de l’UNAF : « La présence de la ministre de l’Environnement a été d’autant plus appréciée par les apiculteurs que jamais encore un ministre en fonction n’avait pris part à un congrès national des apiculteurs, soulignant ainsi l’absence totale de soutien et de représentation du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll ».

Un salon d’exposants complet

Une centaine d’exposants représentant l’ensemble des partenaires de la filière apicole française (ruches, matériel de miellerie et de transhumance, conditionnement, négoce, cosmétique, conseil, laboratoires, développement…,) présents dès le jeudi, ont connu une très forte fréquentation. Les apiculteurs toujours curieux étaient nombreux pour les démonstrations, et les découvertes de matériels spécialisés innovants.

Un public attentif et curieux

Quelques 5000 à 6000 Clermontois sont venus nombreux aux manifestations festives et pédagogique proposées : conférences grand public, expositions, marché des miels et des produits de la ruche, marché des produits du terroir.

Les apiculteurs et l’UNAF restent mobilisés.

A l’issue de ce 21ème congrès, les revendications portées par l’UNAF sont plus que jamais d’actualité :

→ Une meilleure évaluation des produits phytosanitaires.

→ Des contrôles accrus des miels d’importation

→ Une évolution vers une agriculture plus respectueuse de l’abeille et de l’environnement.

→ Une interprofession en phase avec les aspirations de la filière apicole.

→ Des moyens de lutte efficace contre le frelon asiatique.

12 Novembre : AGENDA21 de Marsannay la Côte

Le rendez vous était pris depuis la réunion publique de lancement.

Nous voici de nouveau à Marsannay-La-Côte et aussi tout près de nos abeilles. 

18h30 Arrivée du public accueilli par Alain en G.O.

2015-11-12-l-accueil
Cette fois, c’est une réunion de TRAVAIL, les tables sont prêtes.

2015-11-12-Participants-2

Répartition des participants en ateliers autour des thèmes proposés.

2015-11-12-table-atelier

Un état des lieux est présenté sur des feuilles A3.
Chaque groupe devra ‘phosphorer’ puis faire ressortir
– en rose : les points à améliorer
– en vert : ce qui va bien

2015-11-12-table-atelier4

Quelques exemples de thèmes

2015-11-12-table-atelier2

Celui choisi par SAGE.

2015-11-12-Atelier-tous-ages-3

Je suis très fier de notre groupe
Participants de 2 à 85 ans réunis autour de la même table, du partage des  idées, de la même envie d’avancer et de bien vivre à Marsannay la Côte.

2015-11-12-Fin-Ateliers-1
Fin des réflexions, profitons en pour faire quelques pas avant la mise en commun des idées.
La méthode est à la fois simple et redoutablement efficace:
– Chaque groupe présente en quelques mots
– L’idée est affichée au mur, en essayant d’assembler par thème.
2015-11-12-Votes-2Voici ce que cela donne sur un pan de mur, il y  en a plein la pièce.

Ensuite, Démocratie :
Chaque participant dispose de plusieurs gomettes et pourra VOTER.

2015-11-12-Votes-1

Séance de vote.

2015-11-12-composteur

Zoom sur deux propositions:
– Proposition de composteurs collectifs car si certains habitants font du jardin et ont un composteur chez eux, d’autres qui ne font pas de jardinage aimeraient participer. Le groupe a aussi relevé un aspect LIEN SOCIAL à travers des expériences faites dans d’autres villes.
le composteur, tout comme la ruche installée en ville devient un pont de rencontre et d’échanges sur la thématique environnementale. nous avons imaginé ceci :

2015-11-12-composteur

Avouez que cette photo pourrait tout à fait avoir été prise à Marsannay la Côte.

La visite au centre de Tri pourrait ‘donner du sens à nos gestes quotidiens‘ car nous avons appris que notre commune se situe dans le peloton de tête des bons trieurs .

Un petit tour au centre de tri nous permettait comprendre encore plus a quoi servent nos bacs jaunes, verts, gris et tout ce qui se passe après que l’on aie fermé le couvercle.

———————–

 » Marsannay parent pauvre du TRAM ! »

2015-11-12-navette

Le sujet est revenu souvent. Dijon sait bien qu’à Marsannay on ne décolère pas.
Plutôt que de ressasser les mauvaises raisons qui ont fait cette histoire récente, navrante et très dommageable à notre zone d’activités, nous avons rapproché cela d’ une autre préoccupation :
le ‘trop de voitures’.

une amorce de solution nous est apparue :
Si nous proposions la création d’une navette gratuite (ou presque),
Et comme c’est dans la démarche Agenda21, une navette Eléctrique .
l’idée a reçu 9 votes.

Tout plein d’autres sujets ont été abordés, de riches idées ont été proposées….

nous avons par exemple :

appris que le défi « Défi Familles Eco Logis » était bien plus qu’une amicale compétition, c’est aussi un espace d’échanges d’astuces , il y a des équipes qui sont devenues de véritables « bandes de copains » et s’entraident pour économiser l’énergie.

appris plein de choses sur la qualité de notre eau ….
Venez nombreuses et nombreux participer à  cette belle aventure.

le prochain rendez vous se prépare,
la date et le lieu ici et sur le site de Marsannay la Cote, page Agenda21
 

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

10/09 MONSANTO condamné en appel !

C’est aujourd’hui même que Monsanto a été condamné à l’issue de ce long procès. Un long combat retracé par différents médias dont Le Monde :

Il aura fallu neuf années de procès pour faire reconnaitre que Monsanto connaissait les dangers de ce produit interdit au Canada dès 1985 et commercialisé en France jusqu’en 2007 !

Lire l’article : Le Monde

Une belle victoire pour Paul François et surtout une lueur d’espoir pour toutes les PhytoVictimes.
Bien évidemment Monsanto utilisera l’intégralité de l’arsenal juridique à sa disposition et un ultime recours en Cassation est certainement à envisager… Pour le moment c’est uniquement cette importante victoire qui doit être soulignée !

4 Août, SAGE est sur les ondes Nationales

Le réseau RCF a demandé a ses antennes locales de réaliser des reportages 6 minutes avec pour thème les actions sur la préservation de l’environnement.

Tout ‘Naturellement’ Christophe Lapostolle, Journaliste à RCF Dijon nous a contacté.

L’émission enregistrée un beau soir de Juillet a été diffusée sur l’antenne Nationale le 4 Août à 13 heures .

Voici un extrait :


Reconnaitrez vous les voix de :
Carole , Murielle, Christophe, Philippe , Madjid ?

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

7 juillet : l’état et l’agrochimie suspectés d’homicide…

De nombreuses plaintes sont classées ou en cours d’instruction depuis des années.
Des collectifs citoyens se mobilisent, les scientifiques publient, les journalistes alertent, les associations dénoncent, des fédérations d’agriculteurs proposent et expérimentent d’autres solutions….

malgré cela :

le lobby des agrochimistes reste tout puissant et nos institutions font en sorte que la France reste le premier utilisateur européen de ces produits nocifs avec 60.000 tonnes répandues sur le sol ( dans notre eau et notre alimentation)

De nombreuses plaintes contre les pesticides sont classées ou en cours d’instruction depuis des années.

HIER, mardi 7 juillet, la justice ouvrait l’enquête préliminaire sur la plainte de Valérie Murat pour homicide involontaire.

La mort de son père est due à l’utilisation d’arsénite de sodium.
Un produit reconnu dangereux depuis 1955 et  maintenu sur le marché jusqu’en 2001 par les géants de l’industrie chimique et nos officiels.

Le père de Valérie cultivait pour nous faire vivre, il en est mort car traitait ses vignes 3 fois par an (pas plus) avec un produit tout à fait homologué.

Pour comprendre, il suffit de savoir que les homologations sont faites en France sur la base de tests réalisés par les firmes agrochimiques elles mêmes.
Les modalités de ces tests ne sont en aucun cas rendues publiques car couvertes par le secret industriel….        c’est ainsi, c’est admis et ça continue encore aujourd’hui.

Le ministère de l’agriculture dit travailler sur le sujet et mettre en place des plans de type Ecophyto, Grenelle de l’Environnement, assises de la Biodiversité, le tout sans  effet car les tonnages déversés dans la nature ne diminuent pas.

Je croise les doigts, envoie des pensées de soutien à Valérie pour que la justice se mette réellement en route et arrête les dégats de ce qui ressemble déjà trop à un nouveau scandale de l’Amiante  ( looping Webmaster de ce site)

si vous souhaitez plus d’infos demandez à Google  » pesticide « ….

 

pesticides

 

Un article de la Gazette Ariégoise

La Gazette ariégeoise n°5 – 31 janvier 2014
Abeilles : Pourquoi on craint l’hécatombe ?

sans raison apparente « plus d’un millier de ruches sont mortes ou très affaiblies depuis début décembre. »
« la proximité d’un environnement en zone d’élevage semble être le seul point commun ».
le collectif « suspecte fortement une intoxication causée par les produits de traitements des bêtes et/ou des bâtiments d’élevage ».

La Gazette ariégeoise 01/2014 : Abeilles l'hécatombe