15-09 : premier prix « Ville de Miel » pour Le Jardin des Sciences de Dijon

En 2015, les Assises Nationales de la Biodiversité se tenaient à Dijon, Nous y étions .

En 2016 , la 6éme édition s’est tenue à Clermont-Ferrand. 

la Ville de Dijon, représentée par le Jardin des sciences, a reçu  le prix de « ville de miel » pour son miel local

Ce concours national a pour objectif de mettre en lumière la richesse de la biodiversité locale avec comme levier : le miel  des communes.
Dijon concourrait à l’obtention de cette distinction au même titre que de nombreuses autres villes.

Le jury, composé de membres des Eco Maires et l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) a sélectionné le «Miel de Dijon »

2016-09-concours

Chez SAGE, nous savons bien que le Jardin des Sciences est un endroit fabuleux pour nos amies pollinisatrices. il y a  des centaines de plantes, Zéro pesticide etc ….
Du coup, les abeilles ainsi que les pollinisateurs sauvages ont  tout au long de l’année quelque chose à butiner, … y compris des fleurs venues du bout du monde !

2015-09-30-extraction02

Dans un cadre pareil, les abeilles nous offrent un miel au goût incomparable.

2015-11-15-Miel4

En 2016, malgré une météo difficile, les abeilles nous ont à nouveau offert ce cadeau de la nature
Nous avons soigneusement conditionné l’extraordinaire miel du Jardin des sciences, les « apiculteurs citadins » ayant participé à cette opération ont gouté ce qui restait dans le fond du maturateur et peuvent vous dire en avance que le millésime 2016 est à nouveau EXCEPTIONNEL !

Grand Merci à Franck, Francis , Philippe qui oeuvrent quasi quotidiennement au bien être des abeilles ainsi qu’aux adhérents SAGE.
Grand merci aussi à Agnès et son équipe qui travaillent sans relâche, entretiennent les centaines de plantes,  pratiquent le fauchage tardif etc …
Bravo aussi aux autres associations et apiculteurs partenaires du programme « miel de Dijon »car nous sommes TOUS engagés dans la sauvegarde de l’abeille et la préservation de notre environnement .

Qui s’occupe des abeilles pendant les congés ?

Installer des ruches  c’est bien,  être présents en continu c’est SAGE !

 

2016-07-08-selongey

 

 

Dans les entretiens préparatoires aux installations, la question du suivi des ruches devient rapidement bloquante et parfois les partenariats ne se concrétisent pas pour cette raison.

Sur Chenôve,  Dijon,  Marsannay la Côte, Thorey en Plaine, et même sur des communes éloignées,  nous avons mis en place des équipes qui  fonctionnent en double et lorsque viennent les vacances ,  il y a toujours quelqu’un  pour s’occuper du bien être des abeilles.

Cet engagement sans faille mérite d’être cité dans le journal.
Voici la reproduction d’un article paru dans le Bien Public il y a quelques jours.

L’installation faite dans le collège sera suivie  assidûment par un apiculteur local et passionné !

Futurs partenaires  qui lisez ce texte et envisagez une installation de ruches, sachez que nous trouvons toujours une solution pour assurer un suivi sérieux des ruchers.

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

New : Des ruches dans un écoquartier

2016-06-Thorey-I0

Entre deux orages, en pleine nuit et à la campagne, une voiture s’arrête et pas moins d’une dizaine de personnes sont là pour aider au déchargement de caisses en bois .

Sans lumière
Sans bruit
Sans précipitation
en faisant attention de ne pas renverser ni secouer …..

Scénario de film ?

Les belles activités de notre association commencent souvent ainsi !

 

2016-06-Thorey-i2

Ah, j’oubliais.

il manque le décor …..

un espace entièrement  grillagé,
une porte qui ferme à clé
une étrange structure en bois

Sans les coordonnées GPS,  impossible de savoir le lieu ou ces photos ont été prises.

On va vous aider …

Il s’agit du premier écoquartier rural  de  France ! 

 

 

 

 

C’est une histoire qui a commencé il y a longtemps car une installation de rucher ce n’est pas si simple …

2016-06-Thorey-i00

2015, en plein hiver :  réflexions et analyse du plan par Gérard puis, visite des lieux avant aménagement, choix de l’emplacement, de l’orientation ….
Gros travail ensuite sur le terrain  réalisé par les services de la mairie afin que nous puissions être dans l’enclos fin prêt en JUIN .

2016-06-Thorey-I3

Isabelle, Valérie, Christian, Dominique, Gilles et Philippe, habitants de Thorey en Plaine  ont pris en main la gestion du rucher.
Le pilotage sera assuré par un apiculteur professionnel LOCAL, la CMT reste bien entendu en soutien .

Voici tous les ingrédients d’une belle réussite

2016-06-Thorey-I9

Fin de l’opération,  repos  mérité.   regardez attentivement,  l’un des participants se trouve sur plusieurs photos…

Un dimanche de temps gris, comme beaucoup en ce mois de juin 2016 : INAUGURATION

2016-06-Thorey1

Bel investissement de la commune en faveur de la sauvegarde des abeilles.

Amis lecteurs : Venez partager notre passion des abeilles…. Cliquez ici.

Juillet 2013 : Du Miel à la Mairie de Chenôve

2013-07-chenoveCommuniqué de presse de la Ville de Chenôve :

 » Eté 2010, des abeilles élisent domicile sur le toit de l’Hôtel de Ville.

La municipalité de Chenôve, aidée par l’Association SAGE (Surveillance des Abeilles Gardiennes de l’Environnement), a voulu participer à la sauvegarde de ces insectes menacés en accueillant 2 ruches sur son toit.

Véritable atout pour l’environnement, les abeilles tiennent un rôle essentiel pour la bio diversité et dans le monde végétal. Elles pollinisent 80 % des plantes, qui peuvent ainsi fructifier et jouer leur rôle dans l’équilibre de notre écosystème. C’est ainsi que le service municipal des espaces verts s’est engagé à ne plus utiliser de pesticides.

En juillet 2012, une première extraction a été réalisée avec le concours de l’Association SAGE. 30 kg de miel ont ainsi pu être récoltés et conditionnés.

Eté 2013, deux nouvelles ruches sont installées par l’Association et les services municipaux de Chenôve agissant toujours plus pour le respect de la bio diversité.

Un constat a été fait par les apiculteurs français concernant les taux de mortalité importants dans les colonies d’abeilles et la disparition de 30 % de ruchers en France. Les raisons de ce déclin, essentiellement rural, sont multiples : « monocultures, traitements chimiques, parasites et prédateurs importés ». Les apiculteurs installés en ville parviennent encore à récolter de fortes productions de miel.

Le milieu urbain a également des avantages que l’on peut qualifier de thermiques, floraux et sanitaires. L’activité humaine réchauffe de quelques degrés son atmosphère et les abeilles sont adeptes de la chaleur. De cette chaleur découle une floraison plus longue et plus constante, offrant aux insectes des festins cachés aux yeux des hommes.

Enfin, concernant les piqûres tant redoutées, les abeilles n’attaquent jamais. Il ne faut pas les confondre avec les guêpes, qui peuvent, elles, nous piquer. Les abeilles ne font que protéger leur ruche dans un rayon d’un mètre et produire, pour notre plus grand bonheur, un miel aux valeurs nutritives qui ne sont plus à démontrer ! »